ADEME Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie

L'ADEME en Bourgogne

Méthanisation

Vous trouverez sur cette page des documents permettant de vous orienter au mieux pour la réalisation de projets de méthanisation en Bourgogne.
 

Nouvelles études méthanisation en Bourgogne

Analyse économique des installations de méthanisation agricoles en Bourgogne pour 2014 :

Une approche du bilan économique des 7 installations en fonctionnement sur l'ensemble de l'année 2014 a été réalisée en détaillant les coûts d'investissement, les recettes, les charges et le temps de travail.
 

Le séchage de produits végétaux :

Pour rentabiliser une installation de méthanisation, il est nécessaire d'obtenir la prime à la valorisation de la chaleur qui peut représenter entre 15 et 25 % du chiffre d'affaires de la vente d'électricité. Le séchage de matières agricoles et forestières est une des voies de valorisation possible. L'étude montre la pertinence de sécher différents types de matières sur la Bourgogne et les possibilités techniques et économiques.
 

Impact sur l'emploi et les flux économiques de la méthanisation :

La méthanisation est favorissée par les pouvoirs publics avec des soutiens liés à l'obligation d'achat de l'électricité et du biométhane bonifiée par l'Etat et avec des aides à l'investissement de l'ADEME et des collectivités. De nombreux emplois et différents flux économiques interviennent donc pour une installation de méthanisation. De manière concrète (en se basant sur quatre unités de méthanisation agricole), l'étude donne des tendances sur l'impact en termes d'emploi, de flux financiers et d'activités notamment pour les entreprises locales.

La biologie des digesteurs, guide pédagogique :
 

La méthanisation est un procédé microbiologique complexe et fragile. En plus des éléments mécaniques et énergétiques de l'installation, la biologie dans les digesteurs est un élément essentiels à prendre en compte et à surveiller pour assurer une production de méthane sécurisée et maximale. Ce guide aborde les mécanismes biologiques qui s'opèrent dans le digesteur, détaille les principaux problèmes biologiques et donne des pistes pour les éviter et les réparer. Il précise également les paramètres importants à prendre en compte pour effectuer un suivi pertinent des installations.
 

 

Retours sur la journée "Quelle place pour la méthanisation en Bourgogne ? " du 23 avril 2015 à Beaune

Le jeudi 23 avril 2015, l'ADEME Bourgogne a organisé, en partenariat avec la Région Bourgogne, une journée technique sur la méthanisation.
Transition énergétique, économie circulaire, compétitivité agricole, croissance verte... Quelle place pour la méthanisation ?
Retours d’expériences et perspectives en Bourgogne

Supports des interventions :

Quelle place de la méthanisation dans la transition énergétique pour la croissance verte en Bourgogne ?

La méthanisation agricole : quel impact pour la compétitivité des exploitations ?

Accompagnement des projets de méthanisation en industries agro-alimentaires et sur boues de station d'épuration

La méthanisation est une technique permettant à la fois de traiter des déchets et des effluents organiques et de produire de l'énergie. Cette technologie est particulièrement adaptée aux industries agroalimentaires ainsi qu'aux boues de stations d'épuration.

C'est pourquoi l'ADEME et le Conseil régional de Bourgogne souhaitent identifier les projets potentiels afin de les accompagner au mieux d'un point de vue technique et économique.

Vous trouverez sur les liens suivants les informations sur le développement de projets de méthanisation en industries agroalimentaires et sur boues de stations d'épuration en Bourgogne, ainsi que des questionnaires à renvoyer à l'ADEME Bourgogne pour aller plus loin dans un projet.

La méthanisation en Bourgogne

Au 1er janvier 2015, dix installations de méthanisation valorisant le biogaz sont en fonctionnement en Bourgogne dont 8 agricoles. Deux installations sont en fin de construction et huit autres sont en étude réglementaire et devraient voir le jour dans les deux ans.

Sur 2014, les principaux chiffres à retenir sur ces installations sont les suivants :

  • 53 000 tonnes de matière méthanisées dont 55 % d'effluents d'élevage,
  • 2 300 kW de puissance électrique installés,
  • 11 500 000 kWh électriques injectés (soit l'équivalent de 2 875 foyers),
  • 12 330 000 kWh thermiques (soit l'équivalent de 1,23 millions de litres de fioul).

Démarrer un projet de méthanisation en Bourgogne

L'ensemble des documents disponibles sur ce site doit vous donner un premier aperçu de la méthanisation et du montage d'un projet. Vous pouvez ensuite contacter l'ADEME Bourgogne ou votre relais agri-énergie des chambres d'agriculture qui vous accompagnera pour définir plus précisément votre projet et vous donner une première analyse technique et économique.

Ensuite, si un projet viable se dessine, une étude de faisabilité réalisée par un bureau d'études devra valider les différentes données technico-économiques du projet et vous accompagner dans le montage de votre installation. Une aide de l'ADEME est possible pour le financement des études de faisabilité et des missions d'assistance à maîtrise d'ouvrage.

Voir Comment développer un projet agricole en Bourgogne (PDF - 1.3Mo).

Les intrants de méthanisation

Les installations de méthanisation doivent avoir des intrants pérennes dans le temps. Les effluents d'élevage, malgré un potentiel méthanogène assez faible, sont importants autant pour la stabilité de la biologie que pour la disponibilité du gisement sur la région.
Pour mieux connaître la méthanisation d'effluents d'élevage, des essais en laboratoire ont été réalisés afin de mieux connaître la réaction de méthanisation sur des fumiers de bovin allaitant et volaille suite à une période de stockage avant méthanisation.

L'intermittence des effluents d'élevage peut être compensée en partie avec des substrats agricoles pérennes. Dans ce cadre, la récupération des menues pailles se développe et offre une matière assez énergétique pouvant être stockée. La récupération de cultures intermédiaires à vocation énergétique est souvent évoquée également, cependant il faut être prudent avec ces cultures dont le coût de récolte et d'ensilage est difficilement rentabilisé par la production d'énergie qui en ressort.

Les projets en voie sèche à base de fumier

La Bourgogne est une région d'élevage, principalement de bovins allaitant, qui génère des quantités importantes de fumier. Les techniques de méthanisation développées jusqu'ici sont plutôt basées sur des substrats liquides avec une technique infiniment mélangée. Cependant, des techniques adaptées au fumier et aux petites exploitations commencent à se développer. L'ADEME Bourgogne suit de près ces techniques qui pourront représenter à l'avenir un nombre important d'installations sur la région.

Le montage des projets

La méthanisation est un processus biologique complexe. Pour développer un projet, il est important de bien appréhender cette technique qui mélange la microbiologie, l'énergie et l'agronomie.

Ensuite, ce guide vous permettra de vous orienter dans le montage d'un projet, les technologies, les valorisations de biogaz ...

L'économie des projets

Les projets de méthanisation sont coûteux à l'investissement. Cependant, des aides à l'investissement et le tarif d'achat bonifié de l'électricité ou du biométhane doivent permettre une rentabilité acceptable des projets. Une étude lancée par l'ADEME, fin 2012, devra permettre d'apporter un éclairage sur la rentabilité précise des installations et les conditions nécessaires au développement de la filière.

Divers

Retours sur la journée Biogaz en Bourgogne du 18 février à Pouilly-en-Auxois

Supports des intervenants :

 

Retour à la page Biogaz

Retour à la page Publications